Espace collaborateur

L’éveil de l’enfant de 0 à 3 mois
26/02/2023

Dès le jour de sa naissance, le bébé va chercher activement à prendre conscience de ce qu’il est, et de ce qu’est son entourage. Dès sa naissance, et même avant, le bébé est un être de relation. Un bébé est fragile, il peut rapidement devenir inquiet, voire angoissé, pas forcément à cause de l’angoisse de sa mère, mais parce qu’il ne peut pas réussir ce à quoi son dynamisme interne le pousse : comprendre le nouveau monde dans lequel il se trouve et développer ses capacités A la naissance, il ne fait pas la différence entre son corps, ses bras, ses jambes et son lit, ou entre lui et le nounours que vous placez à côté de lui. La répétition régulière des sensations, des mouvements, des odeurs, des paroles, va lui permettre d’évoluer et de comprendre. Ce travail ne se fait pas automatiquement comme la digestion ou la croissance. A 3 ou 4 mois, vous le verrez passer 50 fois son bras devant son visage. Ce ne sont pas des gestes incohérents et hasardeux. Il expérimente une sensation.

Le nourrisson à 1 mois

Le sommeil

Bébé dort de 15 à 20 heures environ quotidiennement. Les enfants ont besoin de temps pour distinguer le jour de la nuit et se réveillent toutes les deux ou trois heures pour manger.

Motricité fine

Le plus souvent,bébé garde les poings fermés. Et, jusqu’à l’âge de 2 mois, il possède une motricité réflexe. Par exemple, si on stimule la paume de sa main, il serrera les doigts. Il s’agit du réflexe de grasping. Ses mouvements restent donc pour le moment des mouvements involontaires.
Sa vision est d’environ 20 à 30 centimètres.

Motricité globale

A 1 mois, les nourrissons présentent une hypotonie axiale au niveau du tronc (manque de tonus) et agitent les bras et les jambes quand ils sont excités. A ce stade, bébé possède encore les réflexes archaïques constatés à la maternité. Si on met bébé un instant sur le ventre, il lève et tourne la tête pour dégager son nez : c’est le réflexe de survie.

Développement intellectuel

L’enfant « accroche du regard » plus longtemps un visage humain qu’un objet. Il s’agite au son de la voix de ses parents. Il sourit aux anges, mais pas de façon intentionnelle, ils expriment le bien-être ou la satisfaction, notamment au moment de la tétée ou du rot. Il est attiré par les couleurs, les lumières contrastées et les motifs. Il communique ses besoins par les pleurs ( la faim, la couche sale..)

Le saviez-vous? Un bébé ne pleure jamais pour manipuler ses parents. Le consoler chaque fois qu’il pleure ne risque d’ailleurs pas de le gâter. Lorsqu’un parent répond rapidement et calmement à ses pleurs, bébé se sent aimé et en sécurité, ce qui permet au lien d’attachement de se développer.

Les atuces :Faites dormir bébé d’un côté puis de l’autre du lit afin qu’il regarde les objets sous un autre angle et pour éviter le phénomène de tête plate Parler pour que bébé reconnaisse ses parents et masser pour réconforter. Sécuriser aux pleurs.

Le nourrisson à 2 mois

Le sommeil

A ce stade, les enfants ne font pas encore leurs nuits, mis à part pour les parents très chanceux. Il y a les « gros dormeurs » et les « petits dormeurs », et selon son cas, bébé dort entre seize et vingt heures par jour.

Motricité fine

 A ce stade, les enfants prennent progressivement conscience de leurs doigts et observent attentivement leurs mains Il dirige sa tête en fonction de ce qu’il voit. Il préfère les couleurs contrastantes et les visages humains.

Motricité globale

Les muscles de sa nuque et de son cou se développent et se raffermissent. Cela permettra à votre enfant de tenir progressivement sa tête lorsque vous soutiendrez son torse. Si vous tenez votre enfant en position assise, son dos sera aussi plus droit. Votre bébé coordonne également mieux ses gestes : les mouvements saccadés de ses bras et de ses jambes deviennent plus souples. Il frappe et accroche les objets, mais ne les agrippe pas encore.

Le saviez-vous? les tout-petits pleurent parfois par ennui : ils ont besoin d’interaction et de présence. Le massage permet de découvrir différentes sensations et de sécuriser Imiter ses sons (gazouillis) permet de faire comprendre à l’enfant qu’ils ont autant de valeur que les nôtres .

 

Pour aider l’enfant à différencier le jour de la nuit, votre tout-petit peut faire sa sieste du matin dans le salon. En revanche, le soir, donnez-lui son dernier biberon ou allaitez-le dans sa chambre, et dans la pénombre. Evitez également toutes stimulations extérieures. Pour développer les muscles du coup, placer bébé sur le ventre et lui parler. Il voudra lever la tête pour voir qui lui parle.

Le nourrisson à 3 mois

Le sommeil

Bébé arrive de mieux en mieux à distinguer le jour et la nuit, et donc plus enclin à dormir la nuit (6 heures d’affilées).

Motricité fine

Le réflexe d’agrippement s’estompe, ce qui permet à bébé d’ouvrir d’avantage sa main. Les gestes pour manipuler ou relâcher un objet reste involontaire.

Motricité globale

Il soutien de mieux en mieux sa tête et peut la tenir droite s’il est en position assise. Il peut fixer un objet et le suivre du regard de droite à gauche. Il tente de se dresser sur ses bras et tend les mains vers les objets.

Développement cognitif

Il commence a exercer sa mémoire. Il anticipe un geste ou une activité à venir. Il aime jouer a des jeux répetitifs et/ou refaire une activité nouvellement apprise. Il commence à prononcer des syllabes « ma », « da ».. Et des sons aigus. Ce sont les premiers « rires aux éclats ». Dans la découverte de ce qui l’entoure, il tourne la tête au moindre son ou mouvement, même pendant la tété.

Le saviez-vous? Utiliser la même chanson pour apaiser bébé des pleurs

Se servir de peluches ou de marionnettes pour raconter de petites histoires à l’enfant. Utiliser la même chanson pour apaiser bébé des pleurs

 

partager :

Nos soins pour toute la famille

Laissez-vous guider par Iris & Willy et découvrez le soin qui vous correspond !